L’Académie attribue des prix et des médailles aux auteurs de travaux qu’elle juge dignes de récompense.

(voir la liste des prix de l'AVF)


Prix attribués en 2018

Grand Prix Claude BOURGELAT de l’Académie Vétérinaire de France

Prix de thèse

Ces prix récompensent des thèses de doctorat vétérinaire envoyés à l'Académie par leurs auteurs, ou signalés par des académiciens. Ils sont remis chaque année.

Prix de thèse Ampli Mutuelle

Ce prix inter-école récompense des thèses de doctorat vétérinaire portant sur l’exercice professionnel.

Prix de la Fondation Xavier Bernard

Ce prix inter-écoles récompense une thèse ou un ouvrage concernant l’élevage et la pathologie des petits ruminants.

Prix attribués à des publications scientifiques à caractère vétérinaire ou zootechnique 

Prix attribués à des publications à caractère environnemental ou /et de santé publique

Prix attribués à des publications à caractère historique ou culturel

 


Grand Prix Claude BOURGELAT de l’Académie Vétérinaire de France

Décerné aux SERVICES VÉTÉRINAIRES DES ARMÉES



Prix de Thèse - Lauréats 2018 de l'Académie vétérinaire de France

Commission présidée par Eric Plateau.

 

  • Nicolas CABRIT (Thèse de l'Ecole Nationale Vétérinaire d'Alfort, 2016)

La morsure de mustélidés : données anatomiques, éthologiques et pathologiques

Les mustélidés sont présents dans la quasi-intégralité des écosystèmes terrestres mondiaux et donc amenés à côtoyer l’espèce humaine et son environnement immédiat. Dans ce cadre, leur morsure, et en particulier celle du furet, constitue un risque inhérent à la nature de ces animaux souvent mal comprise. La présente thèse s’attache dans un premier temps à répertorier les données anatomiques, éthologiques et pathologiques en lien avec la morsure et disponibles dans la littérature scientifique. Dans un second temps, ce travail confronte ces informations aux résultats d’une enquête par questionnaires menée à cette fin chez les propriétaires de mustélidés, les étudiants vétérinaires ainsi que les vendeurs en animalerie. Une synthèse de l’ensemble est enfin proposée sous forme de fiches pratiques détaillant pour chaque catégorie les points fondamentaux de la compréhension et de la prise en charge des morsures de mustélidés. Une version imprimable de ces dernières est par ailleurs fournie pour servir d’aide en clinique, en animalerie ou à la maison.

Accès à la thèse (pdf)

  • Cécilia MARIE (Thèse de VETAGROSUP, 2017)

Etude de la prévalence des calculs urinaires chez les chiens leishmaniens traités à l'allopuridol, dans le sud de la France

L’objectif de notre étude est de calculer la prévalence des calculs urinaires non radio-opaques chez trente chiens leishmaniens sous allopurinol depuis au moins un mois, de corréler la présence de ces calculs aux analyses urinaires afin d’en déterminer la nature, et de rechercher la présence de facteurs favorisant leur formation. La prévalence des anomalies échographiques est évaluée à 83,3 % et celle des calculs rénaux est évaluée à 76,7 %. La prévalence des calculs rénaux semble corrélée à la durée de traitement à l’allopurinol. La présence de calculs radiotransparents associée aux analyses urinaires sont fortement en faveur d’une lithiase urinaire de xanthine, et la mesure de la xanthinurie révèle une augmentation significative en comparaison avec des chien sains non traités. Les facteurs favorisants semblent ainsi être la durée de traitement ainsi que l’apport exogène en purines, bien que ce dernier n’ait pu être démontré de manière significative dans notre étude. Les calculs apparaissant dès la quatrième semaine de traitement, il est essentiel d’effectuer un suivi échographique régulier en parallèle du suivi classique des patients leishmaniens afin de prévenir les complications de l’urolithiase. La prévention doit principalement reposer sur la diminution de l’apport exogène de purines par l’alimentation. Compte-tenu du risque de chimiorésistance et de l’absence de détermination d’une concentration minimale inhibitrice de l’allopurinol, il n’est pas envisageable de diminuer les doses. Dans le cas d’une urolithiase sévère, la prise en charge doit être discutée avec le propriétaire afin d’évaluer les bénéfices et risques vis-à-vis de l’urolithiase et de la leishmaniose.

Accès à la thèsee (pdf)

  • Manon LECARPENTIER et Clara MARTINEZ (Thèse de l'Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse, 2016)

La croissance du chiot entre 0 à 2 mois : établissement de courbes de croissance de référence par race

Le taux de mortalité avant le sevrage dans l’espèce canine est très élevé. Pour espérer diminuer cette mortalité en élevage, il est nécessaire de mieux comprendre la croissance du chiot, et les mécanismes pouvant l’affecter. Cependant, peu d’études concernant la croissance et la mortalité du chiot sont disponibles à l’heure actuelle. Cette étude a donc pour but de caractériser le poids de naissance physiologique, ainsi que la croissance physiologique de la naissance à l’âge de deux mois du chiot de race, ainsi que les paramètres pouvant y exercer une influence. La réalisation de courbes de croissance par race sur cette période constitue le dernier objectif de cette étude. Pour cela, les données de poids de 6744 chiots, issus de 65 élevages français et étrangers, ont été récoltées auprès des éleveurs. Les données issues des chiots vivants à deux mois ont été séparées en deux bases de données : étude du poids de naissance et étude de la croissance, et analysées. Il en ressort que le poids de naissance du chiot est influencé par la race, l’élevage et la portée considérée, la taille de la portée et, pour certaines races, le sexe. Des références de poids de naissance par race, sexe et taille de portée ont pu être établies pour 19 races. De même, le taux de croissance, étudié sur quatre périodes (0-2 jours, 2-7 jours, 7-21 jours et 21-56 jours), est dépendant de la race, de la taille de la portée, du sexe, du poids de naissance, et de la croissance précoce (0-2 jours) du chiot. Des références de taux de croissance par race sur six périodes ont été déterminées pour 19 races. Enfin, les courbes de croissance de 0 à 60 jours pour ces 19 races ont été tracées, et montrent des allures de croissance variables selon la race considérée.

Accès à la thèse (pdf)

  • Clara LEFRANC  (Thèse de ONIRIS, 2017)

Rôle physiopathologique du récepteur minéralocorticoide adipocytaire dans le vieillissement du tissu adipeux lié à l’obésité et ses comorbidités : implication des mitochondries

L’obésité, définie par un excès de tissu adipeux (TA), est une grave maladie inflammatoire épidémique entraînant des conséquences métaboliques et cardiovasculaires dont l’origine physiopathologique reste mal connue. Ce travail vise à déterminer le rôle spécifique du récepteur minéralocorticoïde (MR) dans la physiopathologie de l’obésité. Ce récepteur nucléaire, facteur de transcription, régule notamment l’homéostasie hydrosodée rénale et colique grâce à son ligand principal, l’aldostérone. Mais il est également actif dans d’autres tissus de l’organisme (système vasculaire, adipocytes, macrophages) et son expression est augmentée dans le TA des patients obèses. Notre hypothèse est que l’hyperactivation du MR adipocytaire joue un rôle clé dans l’obésité et ses complications via l’induction d’un dysfonctionnement du TA, causé par un stress oxydant augmenté, des anomalies mitochondriales et un vieillissement tissulaire prématuré. À l’aide d’un modèle murin transgénique de surexpression adipocytaire du gène du MR, nous avons démontré que l’hyperactivation du MR adipocytaire induit dans le tissu adipeux viscéral une augmentation des concentrations d’espèces réactives de l’oxygène, ainsi qu’une altération du système de contrôle de la qualité des mitochondries, couplées à l’augmentation du vieillissement cellulaire. Nos données lient l’activation du MR adipocytaire avec le stress oxydant, la fonction des mitochondries et les processus de vieillissement cellulaire, permettant de mieux comprendre le rôle du MR dans le tissu adipeux et de proposer à terme de nouvelles pistes de recherche et stratégies thérapeutiques pour combattre l’obésité et réduire les comorbidités associées.

 Accès à la thèse (pdf)


Prix Ampli Mutuelle 2018

Commission présidée par Eric Plateau.

  • Gautier JACQUINET (Thèse de VetAgroSup, 2017) 

Développement de plans de prévention équins dans une clinique vétérinaire: application d'une démarche marketing La formation

Ce travail de thèse présente l’intérêt des plans de prévention équins et leur développement dans une clinique vet́érinaire, en s’appuyant sur le marketing des services. Cette discipline, comme ce service, sont encore peu developp ́ es et utilis ́ és parmi les vet́érinaires équins. Ils ont pourtant un fort potentiel d’aide au developpement des soci ́ éteś et àla création de services. Très geń éraliséaux États-Unis et en Angleterre, l’usage des plans de prévention en France en est àses balbutiements en pratique canine et ils sont inexistants en équine. J’ai donc realis ́ éune revue des recommandations pour les plans de prévention équins et j’ai recenséleurs élements cl ́ és. La mise en place des plans de prévention est un changement majeur de fonctionnement au sein d’une clinique qui doit d’abord être acceptéen amont par l’ensemble des membres de la clinique. C’est le principal facteur cléde succès. La création d’un service de plans de prevention ́ équins nécessite une certaine maitrise des concepts et des outils marketing, ainsi qu’un investissement temporel et intellectuel important de la part des gérants. Les fondamentaux de la demarche marketing n ́ écessaires à la mise en place des plans de prévention ont fait l’objet d’une approche bibliographique préalable àl’application dans la clinique. Cela a permis de constater la diversité́des moyens et des outils marketing àadapter simplement à chaque cas particulier. Enfin, j’ai présentéles resultats du travail de cr ́ éation et de developpement d ́ es plans de prévention équins au sein de la clinique vétérinaire 38,5°, une structure à activité mixte équine-canine.

Accès à la thèse (pdf)


Prix de la Fondation Xavier Bernard 2018

Conséquence des activités récréatives et cynégétiques sur le stress et le parasitisme du mouflon méditerranéen (Thèse de Doctorat Vétérinaire VetAgroSup)

Docteur Vétérinaire Éloise BARGE 

 Le dérangement de la faune sauvage par l’Homme dans les espaces naturels est une problématique croissante. Nous avons comparé les concentrations en métabolites des glucocorticoïdes de mouflons méditerranéens (Ovis gmelini musimon x Ovis sp.) du massif du Caroux Espinouse (Hérault). Les activités humaines évaluées, la chasse et le tourisme, se déroulent à des périodes de l’année différentes et à une intensité différente selon la zone. Nous avons cherché les conséquences du stress sur l’immunité des mouflons en mesurant l’excrétion fécale en parasites gastro-intestinaux. Nous avons trouvé des concentrations en métabolites fécaux du cortisol significativement plus élevées dans les zones et les périodes où les activités humaines sont présentes. Les analyses parasitaires ont permis de montrer la présence de différentes espèces parasitaires à excrétion fécale. La majorité des individus montre un polyparasitisme, avec 2 à 3 espèces de parasites différentes. L’excrétion parasitaire des Eimeria sp. est maximale en août et diminue en octobre et en février. Moins d’espèces de strongles gastro-intestinaux sont retrouvées en hiver que pendant le reste de l’année. L’excrétion fécale d’œufs de strongles est maximale en août. La zone de la réserve a la charge parasitaire en strongles digestifs la plus basse. Cette zone abrite des mouflons ayant une moindre richesse parasitaire que ceux présents dans les autres zones. Nous avons mis en évidence une corrélation linéaire faible entre les mesures de métabolites fécaux des glucocorticoïdes et la diversité totale en parasites gastrointestinaux suggérant une conséquence possible du dérangement sur l’état de santé des mouflons. Afin d’affiner ces résultats, des études complémentaires sont à effectuer, en incluant certains facteurs de variations comme le sexe ou en mettant leurs effets en évidence, comme les variations saisonnières.

 

Accès à la thèse (pdf)


Autres Prix de l'Académie Vétérinaire de France au titre de 2018

1 / Prix attribués à des publications scientifiques à caractère vétérinaire ou zootechnique - Ouvrages et thèse remarqués

Prix Victor ROBIN

Ce Prix est destiné à récompenser une publication dans le domaine des sciences cliniques se rapportant aux animaux de compagnie

Les hypertypes chez les chiens et chats de race : Etude bibliographique et observationnelle

Dr. Morgane MICHEL VetAgroSup

Thèse de Doctorat Vétérinaire (VetAgroSup / UNIVERSITE CLAUDE-BERNARD - LYON I (Médecine - Pharmacie))

Soutenue publiquement le 1er septembre 2017

 

Prix Pierre-Juste CADIOT  

Ce Prix est destiné à récompenser une publication relative aux pratiques et thérapeutiques vétérinaires

Ophtalmologie Féline - Atlas & Manuel

(MED'COM)

Gilles Chaudieu, Laurent Bouhanna

 

Prix Paul Groulade

Récompense un ouvrage portant sur les sciences cliniques  des petits animaux.

 

 

Standards, Santé et Génétique chez le chien

Claude Guintard & Grégoire Leroy

Société Centrale Canine en collaboration avec la Fédération cynophile Internationale et le Kennel Club suédois à Paris

(Edition Société Centrale Canine, 2017)

 

Prix André Charton

Récompense une publication relevant de la culture vétérinaire.

 

Guide pratique des maladies du veau

 

Ouvrage collectif sous la direction de David Francoz, Sylvain Nichols, François Schelcher

(MED'COM, 2017)

   

Prix Achille URBAIN

Ce prix est destiné à récompenser une publication ou une collection naturaliste

L'énigme de la chouette

 

Mike UNWIN et David TIPLING

Editions DELACHAUX-NIESTLÉ

 

 

OUVRAGES REMARQUÉS

Intelligence des perroquets, perruches et mainates. Connaître et prendre soin des oiseaux parleurs.

 

Philippe de Wailly

(Editions MED’COM, 2016)

Mémento thérapeutique des NAC

 

Didier Boussarie

Préface Régis Cavignaux

(Editions MED’COM, 2017)

Vademecum des analyses vétérinaires

 

Isabelle LAGRANGE, Christine MÉDAILLE

(Editions MED’COM, 2017)

 

Le faucon pèlerin

 

René-Jean MONNERET

(Editions DELACHAUX-NIESTLÉ)

 

 

 2 / Prix attribués à des publications à caractère environnemental ou /et de santé publique

Prix Jean BLANCOU

Récompense une publication ayant trait à la lutte contre les maladies infectieuses dans les pays en voie de développement.

Eleveurs pauvres, environnement et les paradoxes des politiques de développement.

 

Jean-Paul PRADÈRE - Editeur OIE

 

Prix Gustave LESBOUYRIES

Récompense une publication ayant trait aux évolutions des pratiques d'élevage.

Les abeilles, des ouvrières agricoles à protéger

 

Axel de COURTYE et vingt co-auteurs

Editions FRANCE-AGRICOLE

Préface Yann Arthus Bertrand

 

 

Prix Gaston RAMON

Récompense une publication concernant les maladies infectieuses.

La phagothérapie. Des virus pour combattre les infections

 

Alain DUBLANCHET

Editions FAVRE

 

Prix Abel BRION

Récompense une publication dans le domaine de l'exercice professionnel

LIVRET  du GRAAL (GROUPEMENT DE RÉFLEXION ET D’ACTION POUR L’ANIMAL DE LABORATOIRE),

 

 édité avec le soutien du Ministère de l’Agriculture, du SIMV, Syndicat de l’Industrie du Médicament Vétérinaire et Réactif, de l’AFSTAL, Association française des Sciences et Techniques de l’Animal de Laboratoire,  du GIRCOR,  Groupe interprofessionnel de Réflexion et de Communication sur la Recherche, d’Éthosph’R, Réseau d’éthologues et de l’Association Akongo, Wildlife Connection, conseil et formation des professionnels animaliers.

 

 

OUVRAGES REMARQUÉS

Antibiothérapie et antibiorésistance chez le chien, le chat et les nouveaux animaux de compagnie

 

Collectif sous la Direction de

Jean-François ROUSSELOT

Edition AFVAC-POINT VÉTÉRINAIRE

Fiches de recommandations pour un bon usage des antibiotiques chez les animaux de compagnie

 

ASSOCIATION FRANÇAISE DES VÉTÉRINAIRES POUR ANIMAUX DE COMPAGNIE (AFVAC)

 

Parlons-en ! Trop d'antibiotiques ?

 

Auteur Sylvie BAUSSIER

Illustrateur Aurélien BOUDAUL

Initiateur Michel BAUSSIER

GULF Stream Editeur

Préface Professeur ANDREMONT

Lecteurs: à partir de 8 ans

Sur les traces des petites bêtes

 

Auteur Vincent ALBOUY

Photographe André FOUQUET

Editions DELACHAUX et NIESTLÉ

 

 

3 / Prix attribués à des publications à caractère historique ou culturel

Prix Clément BRESSOU

Récompense des travaux relatifs à l’histoire de la médecine vétérinaire

Le chien en Egypte ancienne : Approche archeozoologique et apports de la craniologie. Application à une série de chiens momifiés (El-Deir) et comparaison avec des chiens actuels et anciens (Kerma).

 

Colline BRASSARD

Thèse pour pour obtenir le grade de Docteur Vétérinaire (VetAgroSup)

Présentée à l’UNIVERSITE CLAUDE-BERNARD - LYON I (Médecine - Pharmacie)
15 décembre 2017

Accès à la thèse

 

Prix Henri BOULEY

Récompense une publication en langue française consacrée à la culture vétérinaire dans son sens le plus large

Ophtalmic Art

 

sous la direction de Franck RIVAL

préface de Damien GATINEL

Vetnac éditions, 2018

 

 

OUVRAGES REMARQUÉS

1914-1918 L'autre hécatombe - Enquête sur la perte de 1 140 000 chevaux et mulets

 

Claude Milhaud

(Edition Belin, 2018)

Photos de lauréats

 

Grand Prix Claude BOURGELAT de l’Académie Vétérinaire de France

 

décerné aux SERVICES VÉTÉRINAIRES DES ARMÉES

 

Prix Xavier Bernard de l’AVF

2018

 

Éloise BARGE

Prix Xavier Bernard de l’AVF

2017

 

Karim Adjou

 

Prix de thèse de l'AVF

2018

 

Clara LEFRANC (ONIRIS)

 

PRIX Pierre-Juste CADIOT

 

 

Gilles Chaudieu

Laurent Bouhanna

 

Prix Gustave LESBOUYRIES

 

Axel de COURTYE